16/10/2013

Sortie de route des politiciens

Unanimes ? Ils sont en tous cas largement majoritaires, les partis politiques qui soutiennent l’augmentation de la vignette à 100 francs, soumise au peuple le 24 novembre prochain.

La population est décidément bien mal représentée par les personnalités qu’elle élit. Car en quoi cette augmentation favoriserait la population suisse ? En rien. Sous le prétexte fallacieux d’augmenter l’efficacité des routes, c’est d’un impôt déguisé qu’il s’agit.

bouchons, vignette, peuple, nonUn seul exemple : la réalisation du contournement de Morges, citée ou suggérée par nombre de ténors des partis, n’est très clairement pas au programme des travaux financés par la hausse de la vignette. Mais, sans vergogne, cet argument est asséné avec une conviction qui frôle l’indécence.

Cynisme ? Autopersuasion ? Difficile de ne pas imaginer les politiciens décider de cette augmentation depuis leur wagon première classe, payé par nos impôts, évitant ainsi de regarder par la fenêtre les autoroutes qui débordent… Ou alors à l’arrière de voitures de fonction, sans se rendre compte de la vie des pendulaires automobilistes.

Au-delà du montant que les automobilistes devraient débourser en plus, c’est le problème du fossé qui se creuse entre les manoeuvres politiciennes et la réalité des gens qui est en cause. Et c’est peut-être à ce niveau là que se situe le plus grave des bouchons.


 Vignette NON 4.jpg

 



 

Publié dans Vignette autoroutière | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |

Les commentaires sont fermés.