27/08/2014

Le tunnel sous la Rade renforce le projet de Plage des Eaux-Vives

Les amis de la plage des Eaux-Vives s’inquiètent à l’idée que le futur tunnel sous la Rade, soumis au vote des genevois le 28 septembre prochain, puisse comporter une sortie à proximité de la future plage. Une analyse attentive de l’étude publiée par le TCS montre que ces craintes, liées à la sécurité et à la pollution ne sont pas fondées. Bien au contraire : une traversée urbaine sous la Rade permettra d’améliorer la qualité de vie de tous, y compris des futurs usagers de la pages des Eaux-Vives, dans l’esprit des attentes des amis de la plage du même nom.

Moins de voitures sur la rade, c’est plus de place pour les piétons, les cyclistes, les transports en commun et les espaces de détente. Le « U » lacustre pourra ainsi être réaménagé avec harmonie : nouvelles places, espaces de verdures, terrasses étendues, trottoirs élargis et quais plus spacieux. En été, les endroits de baignade, en particulier la plage des Eaux-Vives, seront plus vastes, plus silencieux et sécurisés: avec la moitié de trafic en moins, le bond sera même spectaculaire. On pourra en profiter pour remplacer les baraques qui longent le lac  par de véritables aménagements urbains attrayants. Ces transformations feront de la rade ce qu’elle aurait toujours dû être : un lieu de rencontre, propice à une mobilité sélective, aux loisirs, aux balades et à la contemplation.

Publié dans Traversée de la Rade, Votations et initiatives | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |

22/08/2014

L’IN 152 stimule le débat

Traversée de la rade : les agitations de certains opposants

 

 

Tout le monde est d’accord : le but de la traversée de la Rade est de délester le trafic au centre-ville. La traversée de la Rade et la traversée du Lac sont deux projets qui permettent d’y parvenir. L’avantage de la première est qu’elle est concrète et réalisable rapidement, puisqu’on la vote dans environ un mois. Tandis que la seconde, intéressante sur le fond, nous promet quelques dizaines d’années de tergiversations aux chambres fédérales. La solution idéale serait donc de réaliser les deux, puisque la traversée de la Rade pourrait se réaliser rapidement, tandis que celle du Lac n’émergerait qu’au bon vouloir de la Confédération et en tous les cas à très long terme.

 

 

Lire la suite

Publié dans Traversée de la Rade, Votations et initiatives | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |